Le plateau de Cottbus.

Pour parler de tout mais surtout de rien

Modérateurs : Modérateurs russes, Modérateurs français, Animateurs

Le plateau de Cottbus.

Message par Druon » Dim Oct 27, 2013 11:21 am



1. Le déploiement.


L'Hemi n'avait pas fait de cadeau au III ème Corps d'Armée , et lui avait imposé de longues semaines de marche pour rejoindre sa zone de combat.
Les obligeant a traverser la SAALE puis l'ODER avant même que le Génie ne puisse y construire les ponts. Certains étaient tombés malade , la grippe , la pneumonie faisaient des ravages parmi les hommes, mais aucun n'avait osé râler ou même remettre en questions les ordres qu'on leur avait donnés.
Les Officiers haranguaient leurs troupes les obligeant à la marche forcée , tandis que la cavalerie partie en éclaireur commençait déjà à se battre aux alentours de la mine de Cottbus.
Les Russes y étaient aussi, et en nombre, les escadrons de cavaleries françaises ne pouvaient tenir la zone et un repli s'imposait , laissant tout le temps aux troupes du tsar de contrôler complètement les lieux.
Enfin les premières infanteries françaises prenaient position sur le plateau hissant bien haut leurs bannières régimentaires et installant leur bivouac . Avant de plus avancer, il fallait attendre les bataillons les plus à la traîne afin de reformer les lignes de combats.
Mais , les Jaggers , les Kasaks et son célèbre chef Vitali , et quelques bataillons Préo venaient troubler la pause que les français s’étaient octroyée.
A la vue de toute ces bataillons, tous avait compris que la partie serrait difficile et pendant que les officiers se réunissaient dans la tente de commandement, les hommes écrivaient une dernière lettre à leurs femmes et enfants, attendant patiemment les ordres ....



( PS : je le met dans la taverne , pour laisser l'occasion aux russes ou a d'autres offciers francais de faire un rp parrallele de comment ils vivent cette belle bataille.
la seule condition est de respecter la chronologie ( en gros la j'en suis a la phase du deploiement donc il ne faut pas passer du coq a l'ane .... ) , et les evenements qui s'y sont derouler merci )
Druon (Mat. 49147)
Chef de bataillon
Français
 
Message(s) : 955
Inscription : Jeu Déc 27, 2012 6:57 pm
fiche

Message par vétéran Astore Cavallini » Ven Nov 01, 2013 11:10 am

1. Le déploiement:


"Jagers Egersky", "Kazak Voïsko" et "Voïsko d'Araktcheiev" avaient pour tâche d'emprunter la route du Nord et de se déployer au plus vite afin de désengorger les diverses routes et pistes qui depuis les campements des régiments tsaristes, menaient jusqu'aux diverses zone de combat de part et d'autre de la ville de Leipzig.
C'est passé la ville de Torgau que les cosaques devaient ensuite fondre sur Leipzig sur laquelle aller se déverser plusieurs dizaines de milliers de soldats tsaristes. Mais la Rada choisit d'informer le Haut Etat-Major que les cosaques marcheraient encore aux côtés des "Jagers Egersky", au-delà de la ville de Muskau. Ainsi une légion humaine aux tenues chamarrées brandissant leurs couleurs or et azur, marchaient dans un contraste saisissant, au milieu des étendards et uniformes sable et argent des Jagers.

Les cavaliers des deux régiments avaient reçu des ordres clairs: "Courir vers le Nord quitte à en crever les bêtes, signalant les premiers éclaireurs ennemis en évitant le combat, filer comme le vent sans perdre de temps quitte à chier sur la selle de sa monture, et en ayant en point de mire les mines du Nord qu'il faudrait alors tenir coûte que coûte en attendant les renforts à pied..."

Et ce sont des cuirassiers de la "Garde Préobrajensky" commandés par le Prince Vlad, sans doute un égaré, qui guidait cette masse armée composée de prêt de 150 compagnies et sotnias de combat!
Plus tard tandis que la mine Dissen déjà menacée par des troupes bonapartistes du "30èmeRI" et de quelques Indépendants, était en passe d'être pacifiée, les hordes cosaques et bataillons Jagers furent informés de l'assaut de la mine Cottbus, par un groupe de plusieurs compagnies montées appartenant au "30ème RI" et surtout aux "Grenadiers Réunis".

A peine la mine fut elle reprise, qu'une nouvelle alerte obligea le commandement des deux régiments tsaristes à changer d'ordre de marche. En effet, un fort parti de "Grenadiers Réunis" était en train de se regrouper sagement à l'Est du Plateau de "Cottbus"!
Bataillon du "Génie Royal Italien"
Per la rosa spesso la spina si coglie (On n'obtient pas le respect, si l'on n'en témoigne).

Image
Avatar de l’utilisateur
vétéran Astore Cavallini (Mat. 1475)
Général de brigade
Français
 
Message(s) : 3914
Inscription : Ven Mars 09, 2007 12:58 pm
fiche


Retour vers Taverne

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron