Les chroniques de Novgorod

Racontez vos histoires autour d'un verre sous la tente...

Modérateurs : Modérateurs russes, Modérateurs français, Animateurs

Re: Les chroniques de Novgorod

Message par Nicolas de Novgorod » Ven Juil 21, 2017 9:45 pm

On a retrouvé les 7ème compagnie cosaque ! 1/3

le message on ne peut plus clair transmis à tous les cosaques contenait un Post-Scriptum du haut État Major a ma destination en tant que chef :

repli et regroupement sur les positions prévues par le plan 41, alinéa 7 paragraphe 3


Hé ben déjà c'est mal parti parce que mon manuel militaire est resté en ville. On a pensé à sauver la vodka mais les manuels il servaient à caller les tables. On peut pas penser à tout...

Mais finalement SURPRISE le poste de commandement de Mejidia n'était pas défendu ! en bon cosaque on a décider de tout sacager, de faire chier les chevaux à l'interieur des baraquements, de briser les armes, et au final on a foutu le feu au stock d'uniformes français qui ont eux même mis le feu à deux pâtés de maison. On a quand même pensé à récupérer ce fichu manuel encore heureux.

Image

Et un bâtiment de plus pour Novgorod


---------------------

On en revient aux ordres. Si on prend le manuel de guerre cosaque, a la section carpathe... alors... le plan 41... Là ! Alinéa 7... paragraphe 3...

Ca nous donne sur un plan détaillé de la région (au format de poche écriture patte de mouche) qu il faut tenir la ligne entre le trou dans le papier sur la page de gauche jusqu'à la tâche de gras sur la page de droite. Le tout en suivant a peu près la marque du pied de table, imprimée dans le papier.

Et ben elle sont belles les cartes d'État Major cosaques hein ! Les gars j'espère que vos tâches de gras sont au même endroit sur vos cartes à vous sinon on va encore se perdre...

Bon. Apres reflexion, on va faire comme d'habitude cest plus simple. On improvise et on dira a l'État Major que c'était prévu comme ça. Pour le reste vous connaissez la musique. Affutage des sabres, ravitaillement en vodka, et surtout charges de cavalerie !

Aaaah qu'il est bon de ne pas être dans l'armée régulière parfois !
-------------------------------------------------------------------------------
Elevé au grade de Garde de l'Ordre de St-Georges
ancien Chef du Kasak Voisko
Juge Russe incorruptible (mais tout le monde a un prix)
Image
Avatar de l’utilisateur
Nicolas de Novgorod (Mat. 52339)
Chef de bataillon
Russe
 
Message(s) : 207
Inscription : Lun Mai 23, 2016 6:46 pm
fiche

Re: Les chroniques de Novgorod

Message par Dimitrovich » Lun Juil 24, 2017 6:35 pm

:clap:
Seul on va plus vite; Ensemble, on va plus loin !
Image
Dymo - Chef d'Etat Major russe (ChEM).
Avatar de l’utilisateur
Dimitrovich (Mat. 51154)
Colonel
Russe
 
Message(s) : 3678
Inscription : Lun Juil 28, 2014 5:13 pm
fiche

Re: Les chroniques de Novgorod

Message par Nicolas de Novgorod » Mar Juil 25, 2017 9:19 pm

On a retrouvé la 7ème compagnie cosaque ! 2/3

On a beau être des irréguliers on en est pas moins des militaires. la défense du moulin n'était tout bonnement pas assurée face au 25eme régiment français. Même en ne comptant qu'un seul bataillon il était vu son équipement en cavalerie lourde largement capable de balayer les miliciens (imbibés par la réserve de vodka du regiment...). Tout le monde c'est donc précipité sur le moulin et ce sont pas moins de 8 compagnies (diversement renforcées) de trois bataillons différents qui ont attendu arme au pied (et bouteilles sous le bras)

Le résultat ammene une opération de nettoyage sanglante... On est peut être des soiffards. Avec une organisation ayant la tendance systémique de pencher vers le chaos logistique. Et un penchant naturel pour la dispersion des troupes, mais les officiers n'en n'ont pas moins fait l'école de guerre. J'ai même dû faire l'école d'État Major pour devenir chef de régiment. Deux mois à boire de l'eau et à devoir porter un uniforme propre durant les cours ! Quel supplice.

Menfin j'ai appris à placer des canons, a faire du feu de rang continu, et des tas de choses pratiques que l'on va pouvoir mettre en exemple !

J'ai appris que rien ne vaut un petit bombardement pendant l'heure des repas pour démoraliser l'ennemi. (déjà qu'on mange pas chaud souvent c'est dommage de prendre des boulets dans les casseroles.)

GromanYok :

Cette compagnie a bombardé xylore (mat 18897)
Cette compagnie a amoché pelore (mat 22441)


ensuite j'ai appris qu'on peut resserrer les rangs adverses au maximum en l'y aidant un peu par une série de tirs de flanquement :

CromanYok :

Cette compagnie a attaqué fulore (mat 18897)
Cette compagnie a attaqué xylore (mat 18897)
Cette compagnie a attaqué xylore (mat 18897)


Sviatolaf Fossilovitch :

Cette compagnie a attaqué fulore (mat 18898)

Bergmoustov :

Cette compagnie a attaqué xylore (mat 18897)


Après il reste plus qu'à foncer dans le tas comme des cosaques !

Les voltigeurs de Luka sortent des champs de blé et fauchent les porte-drapeaux et officiers :

Vous avez attaqué fulore (mat 18898)
Vous avez attaqué xylore (mat 18897)


Les chasseurs à cheval de Youri, sabres au clair qui etaient postés hors de vue fondent par deux fois sur les troupes françaises, faisant de lourds ravages :

Vous avez chargé fulore (mat 18898)
Vous avez chargé xylore (mat 18897)


L'infanterie d'Ivan enfin, pour conquérir le terrain s'avance et le combat s'engage dans une fusillade mêlée de corps a corps face aux terribles cuirassiers français qui deciment le bataillon dans des ripostes aussi sauvages que sanglantes et face aux sections d'infanteries toujours solides :

Vous avez attaqué xylore (mat 18897)
Vous avez engagé pelore (mat 22441)
Vous avez engagé pelore (mat 22441)
Vous avez engagé pelore (mat 22441)
Vous avez anéanti la compagnie de pelore

Vous avez été attaqué par fulore (mat 18898)
Vous avez engagé fulore (mat 18898)
Vous avez engagé fulore (mat 18898)


Puis afin d'enfoncer les lignes pour de bon, les grenadiers de Nicolas de Novgorod chargent en hurlant !

Vous avez chargé xylore (mat 18897)
Vous avez engagé xylore (mat 18897)
Vous avez anéanti la compagnie de xylore (mat 18897)
Vous avez chargé fulore (mat 18898)
Vous avez engagé fulore (mat 18898)
Vous avez anéanti la compagnie de fulore (mat 18898)


Le bilan est terrible. les troupes françaises comptent plus de 250 morts et blessés, éparpillés autour de monceaux d'armes brisées et de bottes de calaveries. Ivan a perdu un tier de son bataillon, youri un cheval sur cinq, même les grenadiers alignent dix pour cent de pertes...

M'enfin me voilà payé pour toute l'eau qu'on m'a obligé a boire à l'État Major !
-------------------------------------------------------------------------------
Elevé au grade de Garde de l'Ordre de St-Georges
ancien Chef du Kasak Voisko
Juge Russe incorruptible (mais tout le monde a un prix)
Image
Avatar de l’utilisateur
Nicolas de Novgorod (Mat. 52339)
Chef de bataillon
Russe
 
Message(s) : 207
Inscription : Lun Mai 23, 2016 6:46 pm
fiche

Re: Les chroniques de Novgorod

Message par Nicolas de Novgorod » Dim Fév 18, 2018 9:20 pm

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

flash de lumière trans-dimentionnel, explosions, boule de feu, et cratère de dix mètres...

suite au changement de carte, et l'information ayant franchi l'espace temps...

Je suis de retour. pouvez sortir la vodka. je refais mon bataillon et j'arrive !
-------------------------------------------------------------------------------
Elevé au grade de Garde de l'Ordre de St-Georges
ancien Chef du Kasak Voisko
Juge Russe incorruptible (mais tout le monde a un prix)
Image
Avatar de l’utilisateur
Nicolas de Novgorod (Mat. 52339)
Chef de bataillon
Russe
 
Message(s) : 207
Inscription : Lun Mai 23, 2016 6:46 pm
fiche

Re: Les chroniques de Novgorod

Message par Krispov » Mar Mars 13, 2018 11:50 pm

*plop*
Ramène toi !
Image
Pour voter pour le jeu c'est par ici : http://www.jeux-alternatifs.com/Campagn ... e_1_1.html
Avatar de l’utilisateur
Krispov (Mat. 52149)
Major
Russe
 
Message(s) : 701
Inscription : Dim Nov 29, 2015 4:12 pm
fiche

Re: Les chroniques de Novgorod

Message par Charbonnel » Lun Mars 19, 2018 8:59 pm

On attend la suite avec impatience.
Pour voter : ==> ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Charbonnel (Mat. 52994)
Sous-Lieutenant
Français
 
Message(s) : 348
Inscription : Mer Oct 11, 2017 7:04 am
fiche

Re: Les chroniques de Novgorod

Message par Nicolaïkov » Mar Mars 20, 2018 6:47 pm

Et comment Nicolas de Novgorod^^ :D
Image
Secrétaire de Chancellerie. Major Général HEM.
Officier Gazetier Indépendant de Russie
Combattre avec des Cartes!
Laissons les anims faire leur job et concentrons-nous sur le nôtre.
Avatar de l’utilisateur
Nicolaïkov (Mat. 14144)
Général de brigade
Russe
 
Message(s) : 9702
Inscription : Ven Nov 23, 2007 2:25 pm
Localisation : Au Nord du Nabot!
fiche

Re: Les chroniques de Novgorod

Message par Nicolas de Novgorod » Dim Avr 08, 2018 11:49 pm

A peine parti, Nicolas de Novgorod devait déjà rentrer chez lui. Apparemment le plafond de sa yourte en travaux venait en partie de tomber dans son salon... [IRL reality ]

Rapidement massacrées, le bataillon brilla par son absence...

Le vrai retour ne fut guère plus glorieux. Toujours doué de son sens inné pour l'orientation, Youri de Novgorod à la tête de la cavalerie suit l'itinéraire qui doit le mener sur la route vers les combats. Mais pour ne pas changer... Il s'égare dans la neige et les marais, et la compagnie s'évapore dans le blizzard et le silence de l'hiver

Image
la compagnie disparaît dans la neige

Votre compagnie a été anéantie par Poniatowski (mat 51752)

Les éclaireurs de Luka de Novgorod, tout aussi perdu finissent par rejoindre le front. Transis de froid, sans provision voir sans fusils, ils atterrissent dans un bois... Au milieu du nos man's-land...

Attaqué au petit matin, la compagnie est décimée par la cavalerie française. Seuls onze petit soldats on rejoint les tentes.

Vous avez été chargé par zouhorus (mat 28619) : 19 morts et 19 blessés
Votre compagnie a été anéantie par zouhorus (mat 28619)



L'infanterie moins malchanceuse fini par se trainer à travers des montagnes de neiges jusqu'à la route, rallie le front, et se fait fusiller sur place.

Dans chaque camp les compagnies défilent sans être décisives, les combats sont sporadiques, on se tire comme des lapins d'un bosquet à l'autre, au hasard des déplacements de ligne de front. Une compagnie qui compte 200 hommes le matin est relevée du front à midi avec 30 morts. Une autre de faction se fait sabrer par des cuirassiers en maraude. Seul réconfort, il n'y a pas d'artillerie. Encore heureux!

Vous avez attaqué Antoine-Noël (mat 43681)

Vous avez été attaqué par la joie (mat 30214)

Vous avez attaqué Tommy (mat 19835)

Vous avez été attaqué par Kléber (mat 996)

Vous avez attaqué Bonet (mat 39322)
Vous avez attaqué Jean Joseph Dessolle (mat 43686)


Vous avez été attaqué par Le Gascon (mat 35667)
Vous avez été attaqué par Armagnac (mat 40554)
Vous avez été attaqué par Mezin (mat 35669)


Vous avez attaqué tavernier. (mat 39377)
Vous avez attaqué Rapha (mat 51770)
Vous avez anéanti la compagnie de Rapha (mat 51770)


Vous avez été attaque par Spectre (mat 50262)

L'infirmerie est pleine à craquer, les renforts fondent à vue d'oeil et ce n'est qu'à grand peine que les positions peuvent être maintenues. Il faut faire quelque chose. Mais quoi?
-------------------------------------------------------------------------------
Elevé au grade de Garde de l'Ordre de St-Georges
ancien Chef du Kasak Voisko
Juge Russe incorruptible (mais tout le monde a un prix)
Image
Avatar de l’utilisateur
Nicolas de Novgorod (Mat. 52339)
Chef de bataillon
Russe
 
Message(s) : 207
Inscription : Lun Mai 23, 2016 6:46 pm
fiche

Re: Les chroniques de Novgorod

Message par Nicolas de Novgorod » Mar Avr 10, 2018 7:56 pm

kalfenracktelpffsh 1/2

V'la que mon bataillon est arrivé au front et qu'il se bat. C'est pas tout mais faut voir à trouver nos officiers généraux c'est le bordel ici, et il en prend plein la tronche mon bataillon... Nan parce qu'on m'a dit de suivre la route d'accord mais j'ai toujours pas reçu mes ordres de bataille moi. La ville de kalfenracktelpffsh (suis nul en allemand mais ça doit être à peu près ça) est bien là, mais ça grouille de partout. En laissant passer une section de grenadiers russes entre deux compagnies

Cette compagnie a anéanti la compagnie de Antoine-Noël (mat 43681)

J'allais prudemment...

Un chef de section m'interrompt dans mon récit

"Chef chef ! Y a un type qui crie quelque chose la bas !"


Et effectivement on distingue bien quelqu'un qui hurle mais on entend rien...
Le vent change brusquement de sens et la on comprend très clairement :

"EN JOUUUUEEE"


Bon on a pas réfléchi plus loin et on a tous plongé à terre pour ne pas être au milieu des lignes de tir.

Cette compagnie a anéanti la compagnie de Curély (mat 40483)

On a bien fait de pas se relever tout de suite parce qu'en face ça leur a pas plu du tout et ça a riposté de toutes les baraques!

Cette compagnie a anéanti la compagnie de Opale (mat 52360)

Mais quel merdier...

Finalement on a passé la nuit la. Avec les autres, à deux pas de la ville. Couchés dans la neige...

Puis vers deux heures du matin on a vu émerger deux compagnies russes rampant derrière les piles de cadavres.

Et vous là, vous êtes de l'EMR ?


Bon ben dommage mais moi je suis un cosaque.
Et vu l'uniforme de l'autre compagnie de l'autre côté, s'en est une de l'Armee du Maréchal !

Finalement c'est cool. Je suis paumé au milieu des lignes, dans la neige, j'ai égaré une de mes compagnies dans un bois, mais je suis plus paumé tout seul !
Dernière édition par Nicolas de Novgorod le Sam Avr 21, 2018 11:08 pm, édité 1 fois.
-------------------------------------------------------------------------------
Elevé au grade de Garde de l'Ordre de St-Georges
ancien Chef du Kasak Voisko
Juge Russe incorruptible (mais tout le monde a un prix)
Image
Avatar de l’utilisateur
Nicolas de Novgorod (Mat. 52339)
Chef de bataillon
Russe
 
Message(s) : 207
Inscription : Lun Mai 23, 2016 6:46 pm
fiche

Re: Les chroniques de Novgorod

Message par Nicolas de Novgorod » Sam Avr 21, 2018 11:08 pm

kalfenracktelpffsh 2/2


Le reste de la nuit c'est plutôt bien passé si on met de côté le -12°C et les trentes centimètres de neige.

Le soleil se lève finalement sur une armée de bonhomme de neige, tous bien serrés les un contre les autres. Les renforts sont arrivés. Ça, c'est bien.

Mais maintenant que tout le monde s'est intercallé dans les intervalles, plus personne ne peut plus se déployer. Et ça c'est mauvais. Parce que maintenant les balles perdues qui ne frappent pas la première ligne finissent dans la deuxième juste derrière...

Et la un chef de section pète un câble, se lève au milieu des lignes et hurle :

Image

Surpris par ce gueulard de bon matin, tous les régiments se realignent en moins de 2h. Bel exploit d'avoir fait manoeuvrer tout le monde pour un simple sergent.

Image

Ca à quand meme de la gueule. On se fait tirer comme des lapins mais au moins ça ressemble de nouveau à une armée !

----------------------------------------

Quelques heures et 500 morts plus tard, les officiers se sont enfin trouvés dans cette pagaille. Et la décision est sans appel. Soit on se replie. Soit on avance. Riposter aux tirs ne sert à rien. Pour un français tué ça nous coûte quatre russes en retour.

Et bizarrement bien que l'ordre soit une charge générale

Image

à la baïonnette contre des positions retranchées, personne ne proteste. Parce que tout le monde en a assez de prendre du plomb, d'avoir froid, et en plus on va manquer d'alcool.

Rappelé d'urgence en tête de colonne, Ivan de Novgorod se fraie un chemin sous les tirs ennemis

Vous avez été attaqué par Tic Tac Boum (mat 50791)

Et s'ouvre une voie à la baïonnette depuis les bois jusqu'à la zone de combat

Vous avez chargé Jean-Gérard Lacuée (mat 42224) : 36 morts et 10 blessés
Vous avez engagé Jean-Gérard Lacuée (mat 42224) : 36 morts et 4 blessés

Vous avez anéanti la compagnie de Jean-Gérard Lacuée (mat 42224)


L'assaut qui s'en suivra ne peut pas être décrit pour ménager les âmes sensibles.

Comment décrire cette pluie de tripes de conscrits de l'EMR qui arrose les vétérans, ces corps à corps dans les bâtiments où on s'embroche les uns un les autres pour une maison, pour une pièce, pour conquérir l'autre côté d'une table, pour voler un litre de vodka à un ami mort dans la neige...

Comment expliquer que des hommes valeureux dans chaque camp se fusillent à bout portant dans les ruelles, faisant des barricades de corps congelés là ou ils tombent en pile par paquets de cinquante. Non vraiment, dire qu'il y avait des cadavres partout c'est vraiment pas possible.

On va donc résumer ça en quelques images officielles à la place de trop de détails.

Un premier passage en force lance l'assaut général :

Image

Officier russe signalant qu'il vient de conquérir la cuisine de la troisième maison :

Image

----------------------------------------

Vous avez engagé Jean-Pierre ARBOD (mat 52869) : 26 morts et 12 blessés
Vous avez engagé Jean-Pierre ARBOD (mat 52869) : 9 morts et 3 blessés
Vous avez anéanti la compagnie de Jean-Pierre ARBOD (mat 52869)


au bowling on appelle ça un Spare de dégommer toutes les quilles en deux coups, oui oui y a pile les 50 voltigeurs !

----------------------------------------

Rapidement repoussées, d'autres troupes montent à l'assaut au cri de "une place pour moi près du poêle à bois !"

Image

Vous avez anéanti la compagnie de Pillar Of Autumn (mat 50264)

Compagnie russe après avoir couru 100 mètres à découvert :

Image

Même les cavaliers des deux camps, pourtant habitués aux grandes manœuvres en terrains ouverts, viennent s'etriper sous les fenêtres de la ville !

Image

À une missive envoyée à mes propres cavaliers un coursier revient avec un papier à entête de l'HEM :

Cette compagnie a été anéantie par Jean-Charles (mat 47287)

Mais finalement, un énorme renfort de cavalerie lourde française douche les ambitions russes. Face à 4 rangs de soldats russe retranchés et près de dix compagnies de cuirassiers, il est devenu illusoire d'espérer emporter la ville.

Image

Peu de temps après, la ville est abandonnée à l'ennemi et peu de russes purent en ressortir entiers.

Mon bataillon tout aussi décimé que les autres ne passera pas à travers les gouttes. Trois compagnies sur quatre réduites en quelques heures à moins du quart des effectifs habituels...



Français ! Soyez en sûr ! Nous reviendrons !
-------------------------------------------------------------------------------
Elevé au grade de Garde de l'Ordre de St-Georges
ancien Chef du Kasak Voisko
Juge Russe incorruptible (mais tout le monde a un prix)
Image
Avatar de l’utilisateur
Nicolas de Novgorod (Mat. 52339)
Chef de bataillon
Russe
 
Message(s) : 207
Inscription : Lun Mai 23, 2016 6:46 pm
fiche

Précédent

Retour vers Chroniques de la Campagne de Russie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron