Un tyrolien nommé Hofer

Présentez ici votre personnage RP

Modérateurs : Modérateurs russes, Modérateurs français, Animateurs

Un tyrolien nommé Hofer

Message par Andreas Hofer » Lun Août 20, 2007 9:36 am

Andreas Hofer (22 novembre 1767 - 20 février 1810) était un patriote Tyrolien. Aubergiste de profession, il fut l'instigateur de la rébellion des montagnards tyroliens contre l'impérialisme bonapartiste et marqua le nationalisme pantyrolien.

Andreas Hofer naquit en 1767 à St. Leonhard in Passeiertal (en italien : San Leonardo in Passiria (BZ)), dans le Tyrol du Sud. Son père était un aubergiste au Sandwirt et le jeune Andreas y apprit son métier. En négociant le vin en Italie du nord, il apprit l'italien. Plus tard, il épousa Anna Ladurner et, en 1791, il fut élu au Landtag tyrolien.

Lors la guerre de la troisième coalition contre les forces napoléoniennes, il devint capitaine d'une milice. Lors de l'annexion du Tyrol par la Bavière, au Traité de Presbourg en 1805, Hofer prit la tête du mouvement de résistance anti-bavaroise.

En janvier 1809, il était à Vienne, lorsque l'empereur François II d'Autriche, offrit son support moral à une possible insurrection. Dès le 9 avril 1809 la rébellion tyrolienne débuta. Le 11, ses troupes défirent les Bavarois à Sterzing. Cette victoire mena à l'occupation d'Innsbruck. Hofer devint un chef de milice et surtout acquit une notoriété lui conférant le rôle de chef charismatique du patriotisme tyrolien.

La victoire de Napoléon contre les Autrichiens de l'Archiduc Charles dissipèrent les espoirs de succès des Tyroliens. Les Bavarois reprirent Innsbruck, mais dès le départ des troupes napoléoniennes, la rébellion reprit de plus belle. Les 25 et 29 mai, les troupes d'Hofer vaincquirent les Bavarois à l'Iselberg. Hofer prit Innsbruck le 30.

Le 29 mai, Hofer reçut une lettre de l'empereur d'Autriche lui assurant qu'il ne signerait jamais de traité exigeant la cession du Tyrol. Et un intendant autrichien fut dépêché pour administrer le pays. Dès lors, Hofer retourna chez lui.

La victoire de Wagram, le 6 juillet, vint annuler les succès précédents. L'armistice de Znaim, le 12, cédait le Tyrol et la Bavière. Napoléon envoya 40 000 hommes pour reprendre Innsbruck.

La guérilla d'Hofer recommença. Sa tête fut mise à prix. Les 13 et 14 août, il défit le maréchal Lefebvre au Bergisel après 12 heures de bataille. Une fois encore il prit Innsbruck.

Hofer devint commandant en chef et dirigea ses troupes depuis Hofburg au nom de l'empereur d'Autriche. Le 29 septembre il reçut une médaille impériale et une nouvelle assurance du soutien de l'Autriche au Tyrol.

Le Traité de Schönbrunn reconduisit le scénario de l'armistice de Znaim et céda encore le Tyrol à la Bavière. Hofer et ses compagnons déposèrent les armes contre la promesse d'une amnistie.

Le 12 novembre, Hofer reçut de fausses informations de pseudo-victoires autrichiennes. Ce qui l'incita à reprendre les armes. Cette fois, la mobilisation fut faible et rapidement les troupes franco-bavaroises réduisirent la guérilla. Hofer alla se cacher dans les montagnes de son Passeiertal natal. Sa tête fut mise à prix 1500 florins. Josef Raffl, son voisin, le trahit et il fut capturé par les troupes italiennes le 2 janvier 1810 dans un châlet d'alpage (le Pfandleralm, un pâturage alpin près de la ferme de Prantach en face de San Martino in Passiria), et envoyé à la cour martiale de Mantoue. Raffl fut retrouvé lynché.

La légende prétend que Napoléon donna l'ordre d'un « juste procès avant de le descendre » (plus tard il confia à Metternich qu'Hofer avait été exécuté, contre sa décision). Andreas Hofer fut fusillé à Mantoue le 20 février 1810.

Hofer devint un martyr en Allemagne et Autriche. Son nom servit de point de ralliement contre le pouvoir de Napoléon.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Mar Sep 18, 2007 1:53 pm

Deux ans déjà qu'il avait quitté son Tyrol natal, que le temps semblait long pour Andreas Hofer depuis qu'il avait fuit son pays et évité l'exécution en soudoyant ses boureaux.
Il était parti pour la Russie, là où les combats contre le Corse semblaient les plus décisifs, avec deux compagnies de Volontaires Tyroliens.


Le 18 septembre 1812:

Ca y est, nous voici enfin arrivés sur le front, où Russes et émigrés de nombreux pays combattent l'empereur français.
Mes hommes sont fébriles, ils sont à des lieues de leurs foyers et n'avaient jamais envisagés, jusque là, de combattre l'ennemi en dehors de leur Tyrol.
Nous cotoyons toute sorte de personnages, des extravagants cosaques, fiers et forts susceptibles, aux colonnes rangées des gardes du Tzar et des émigrés français, froids et calculateurs.
Le froid de la région ne nous affecte pas, c'est déjà un bon point.
Enfin nous avons pris notre place et observons les compagnies françaises non loin, elles reculent depuis quelques jours déjà, nous continuerons de les repousser jusqu'au Tyrol, pour Dieu, l'empereur (d'Autriche) et la patrie!*


*En autrichien dans le texte
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Dim Déc 09, 2007 10:12 pm

Le 9 Décembre 1812:

Un petit moment de répis me permet de me replonger sur ce journal que j'ai entamé au début de ma campagne.
J'ai été adopté au sein des Cosaques. Ce sont de drôles de personnages au premier abord, mais si on reste plus longtemps auprès d'eux, nous nous habituons aux moeurs rudes de leurs culture.
Les combats font rage et nous avons bien failli nous voir balayer par les armées de Napoléon mais le courage et la détermination de nombreux d'entre nous ont fait que la situation s'est inversée.


Aujourd'hui, le fortin, dont les français avaient entamé la construction, est tombé entre nos mains et nous continuons de repousser l'envahisseur toujours plus loin.
La joie peut se lire dans les yeux de mes hommes pourtant harassés de fatigue par les combats qu'ils doivent mener tous les jours et cela depuis plusieurs semaines.


Par contre l'hiver russe n'est pas le même que celui des Alpes, il un peu plus froid quand même.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Sam Déc 15, 2007 11:48 am

15 Décembre 1812:

Je dispose de quelques temps pour écrire ces mots: Une compagnie de voltigeurs à été anéantie par nos soins.
Leur Adjudant, Erwan Le Bihan, a forcé mon estime par son courage. Ils étaient une quarantaine, quand j'ai donné l'ordre de l'assaut, et, après notre charge, il n'en restait que dix debout et neuf autres étaient blessés. Notre charge leur avait coûté 20 morts et ils étaient toujours là, avec le même regard, la même opiniâtreté.
Alors j'ai ordonné d'ouvrir le feu et cinq autres soldats tombèrent fauchés, l'adjudant tomba aussi mais n'a pas succombé.
Avec cinq soldats valides et 12 blessés, dont leur adjudant, ils durent effectuer un relis aux tentes malgré leur envie de nous rendre la monnaie de notre pièce.
Depuis que je combat auprès des Cosaques, je ne cesse de tomber sur tout type d'officiers, du suicidaire au couard, du boucher à l'objecteur de conscience. Il y a plusieurs officiers et plusieurs méthodes de faire la guerre.
Malheureusement, certaines méthodes ont du mal à faire bon ménage.

Nous apercevont une rivière gelée à l'arrière des lignes françaises. Il aurait été mieux pour nous de s'y trouver aujourd'hui, mais nous y arriverons, ce n'est qu'une question de jours.



Un soldat entra dans la tente d'Andreas Hofer:

-Une compagnie ennemie s'approche de nous!

-Bon, alors préparons-nous à nous défendre

Et Andreas, abandonnant son carnet, pris son sabre et son pistolet et sorti pour faire face à l'ennemi.

Quelques heures plus tard, Andreas rentra dans sa tente, un filet de sang coulait le long de son visage, sa main gauche pendait le long de son corps et ses habits étaient maculés de boue et de sang.
Il s'assit à son bureau et continua d'écrire.


L'ennemi ne nous a pas raté, aujourd'hui, ma compagnie a perdu 33 braves et Karl Mack en a perdu 42, il a aussi été blessé au combat.
On nous a fait chèrement payer les morts français, mais j'ai encore mon mot à dire.
J'ai préféré donner l'ordre de replis, je pense que dans l'état où nous sommes, il n'y aura aucune gloire pour le français qui nous dispersera. Aussi je part réaugmenter le moral de mes troupes et faire venir des renforts.
Français! Je vais revenir et vous aurez mal, très mal.


-Mon lieutenant (on appelle les sous-lieutenants comme cela), il faut que je vous soigne, sinon vous risquerez au mieux de perdre ce bras et au pire la vie.

Le chirurgien venait de faire son entrée dans la tente de son supérieur et s'inquiétait sur la santé de ce dernier.

-Oui, oui, quand vous aurez fini avec les hommes de la troupe.

-Pourquoi pas tout de suite, vous êtes l'officier supérieur de la compagnie, si vous vous laissez mourir comme cela, vous allez miner le moral des troupes.

-Je ne suis pas irremplaçable, voyons! Mais enfin, bon. Juste une simple observation, et après avoir vu tous les autres blessés, vous revindrez me voir.

Le chirurgien était soulagé, il avait réussi à faire plier cette tête de mule de Sous-lieutenant.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Lun Déc 17, 2007 7:30 pm

17 Décembre 1812:

Plusieurs cavaliers sont passés dans ma tente ces derniers jours. L'un d'entre eux m'a porté un message de l'état major des armées de la Coalition qui m'annonçais ma nomination en temps que lieutenant:

Sous-lieutenant Hofer,

Votre courage et votre détermination à repousser l'envahisseur français, hors des frontières de la Sainte Russie, ont forcé notre admiration, et pour vous remercier de vos bons et loyaux services, nous avons décidé de voux nommer Lieutenant.
Puissiez-vous continuer de bouter les hordes de Bonaparte hors de notre pays.

HRP(Bien sûr cette lettre est imaginaire)HRP


Avec cette nouvelle m'en venaient trois autres dont une moins bonne:
En commençant par la mauvaise:

Mon adjudant Karl Mack m'a annoncé son rappel auprès de l'Empereur d'Autriche, qui prépare une nouvelle guerre contre napoléon. Aussi va-t-il quitter le commandement de sa compagnie.
Mais cette dernière ne va pas rester sans chef bien longtemps, puisque le Père Joachim Haspinger et mon ami Joseph Speckbaker m'annoncent leur arrivée.
Le premier prendra le commandement de la compagnie de Mack et le deuxième arrivera à la tête d'une cinquantaine de volontaires du Tyrol.
Vraiment cet hiver s'annonce très bon pour nous.
Nous avançons toujours et encore, je vais recevoir des nouvelles du Tyrol et des rumeurs nous apprennent que Napoléon lui-même est furieux contre quelques uns de ses généraux pour la défaite qu'il a subie sur le front Nord.

On les aura!!
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Sam Déc 29, 2007 12:20 pm

_Un courrier pour votre officier!

Le cavalier était entré dans notre campement comme une tornade.
Notre Lieutenant était en train de prendre son déjeuner (Du Bortsch avec un peu de vodka pour le moral) et dû sortir du repas plus tôt que prévu.


Andreas s'approcha alors du messager et lui demanda:

_Qu'est-ce que vous m'apportez de si important?

_Un ordre de notre Hetman, tenez!

Aussitôt, il tendit un plis cacheté qu'Andreas ouvrit et lu attentivement. Au fur et à mesure qu'il avançait dans sa lecture, ses yeux s'enflammèrent et un sourire se profila sur son visage.
On allait avoir de la bagarre.


Andreas se tourna alors vers le cavalier et lui dit:

_Vous pouvez dire au Capitaine Viatchelsa que nous en abatteront le plus possible! Et qu'il est fort probable qu'une compagnie se trouve dans une situation désespérée.

Après le déjeuner, nous reçûmes un ordre de route et le Lieutenant Hofer dirigea le départ, nous devions nous approcher au plus près d'une compagnie française que nous connaissions très bien pour l'avoir déjà combattue et défaite: La 996ème de ligne, du régiment des Autunnois.

Une fois arrivés auprès de la compagnie ennemie, Andreas nous ordonna de faire feu sur les français. Quelques hommes tombèrent mais le moral n'en fut pas pour autant affecté.
Ce n'était qu'une mise en bouche, le lendemain allait être plus sanglant...


(Extrait du journal de bord d'un caporal de la compagnie du Lieutenant Andreas Hofer, en date du 21 Décmbre 1812).

[Le lendemain, le 22 Décembre 1812, la compagnie du Lieutenant Hofer ordonnait la charge contre la 996ème de Kléber, cette dernière allait subir deux charges et perdre 56 hommes avant d'être mise en déroute. Puis cela allait être le tour de la compagnie d'Andreas Hofer d'être défaite après d'âpres combats].
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Jeu Jan 10, 2008 1:01 pm

10 Janvier 1813:

Joseph Speckbaker vient de nous rejoindre, le père Haspinger et moi-même, nous sommes enfin ensemble pour aller au devant de l'ennemi.
Cela fait déjà à peu près trois semaines que nous avons changé d'affectation, nous sommes maintenant non loin de la Ville de L'ouest, Brugnov si j'ai bien entendu les officiers qui combattent ici depuis déjà de longs mois.
Cette ville est encore sous le contrôle des hordes françaises mais nous sauront bien la libérer du joug de l'Empereur auto-proclamé des français.
Là où nous sommes, les français hésitent à nous affronter de face, ils nous contournent mais nous ne nous laisserons pas faire, ils retourneront d'où ils sont venus.
Mes troupes sont prêtes, demain est un autre jour!
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Mer Jan 16, 2008 12:41 am

16 Janvier 1813:

Me voilà de retour aux tentes, l'ennemi, après une bonne semaine de confrontation, s'est décidé à nous attaquer.
Je n'oublierai pas ces instants où les compagnies françaises s'approchait de nous et nous mettaient en joue avant de faire feu.


J'avais ordonné au père Haspinger d'effectuer un replis immédiat, après qu'il eu subit plusieurs attaques et que ses soldats avaient perdu de leur confiance, mais ce fieffé têtu de capucin s'est promené tout le long de la ligne de front avant de s'arrêter à portée d'une compagnie de grenadiers, dans son état, cela aurait dû être la dernière chose à faire, mais non content de s'être arrêté si près de l'ennemi, il s'amusait aussi à défier les français en agitant le drapeau de l'empereur d'Autriche, et aussi celui du Tzar de toutes les Russies, devant leur lignes.
Et cela n'a pas manqué, les français ont tirés, et Haspinger a reçu une balle qui s'est mal logée: Il ne pourra plus s'asseoir correctement avant un bon bout de temps.


Enfin, revenons à des choses plus sérieuses, le 14 Janvier, alors que je préparais les prochains plans de combats, qui étaient plus des plans de replis pour permettre à ma stonia de se refaire une santé. On est venu me prévenir de plusieurs mouvements de troupes chez l'ennemi, et nous n'y avons pas coupé:
nous avons subit trois salves dans la première partie de la journée, mes hommes étaient véritablement las, le moral très bas et une impossibilité de se déplacer avant quelques temps. Ca s'annonçait mal.
Puis, dans la journée, les officiers voisins de ma stonia, me prévinrent de l'arrivée d'une compagnie de lancier, je n'eu pas besoin d'aller voir pour vérifier, ils sont venus droit sur moi. Le combat fut très bref et extrèmement éprouvant, 20 des notres sont tombés et notre risposte a été très faible, j'ai pu tuer un cavalier, jen'avais pas trop le choix, il voulait faire rentrer sa lance au travers de mon corps.
Enfin, entre une balle et une lance, la balle est la plus rapide, j'ai pu le vérifier.


Le début de la soirée fut extrèmement stressant, nous n'étions plus que 100 hommes valides et les rapports de déplacements de troupes chez l'ennemis venaient de partout, mais rien ne se passait chez nous.
Alors, vers 19 heures, nous avons aperçu une masse se déplacer dans notre direction, puis s'arrêter.
Un cri, un autre et un autre plus fort, suivi d'une détonation. Un éclair et puis le trou noir. Plusieurs décharges traversèrent mon corps en même temps.


Je me suis réveillé deux heures plus tard dans un lit de camp. j'avais été blessé sur trois endroits:
Au niveau de la clavicule droite, la blessure n'était pas sérieuse.
Au Flan, il a eu des inquiétudes à propos d'un risque de gangrène, mais c'est rétabli.
La plus sérieuse fut celle qui me frappa au dessus de mon oreille gauche, mais cela aurait pu être plus grave, la balle a quand même ricoché sur ma boîte cranienne, ce qui ne m'a causé que des troubles de la vue et de l'oreille pendant quelques temps, ils ne sont pas encore tout à fait guéris.

Nous avons été vaincus pour cette fois, mais nous reviendrons et nous vaincrons, j'en fait le serment.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Ven Fév 08, 2008 12:51 pm

8 Février 1813:

Et bien, ils sont hargneux les français, je suis arrivé sur la première ligne, et quelques heures plus tard je me retrouvai aux tentes, avec une nouvelle blessure au genou.
Il y a de quoi rager, l'enemi semble essayer de juguler sa retraite et leurs soldats se battent, pour certains, avec l'énergie du désespoir.
Enfin, je ne sais pas trop pourquoi, mais c'est après ma défaite qu'un messager de l'Etat-Major est venu, porteur d'une missive à mon attention:
Je suis nommé Capitaine-Adjudant-Major pour ma valeur au combat, qu'est-ce que c'est que ces histoires, j'aurais apprécié si c'était après une victoire, mais non, c'est après une défaite.
Je vais essayer d'oublier se soucis en me relançant dans la bataille avec le plus d'ardeur, en espérant que je tienne plus longtemps.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Ven Fév 29, 2008 11:07 am

29 Février 1813:

Le grand jour est enfin arrivé pour mes compagnies, nous faisons mouvement vers les lignes ennemies.
Nous n'en pouvons plus de cet immobilisme forcé, alors, c'est quitte ou double, soit nous percerons les français, soit nous seront anéantis, mais nous ne serons pas statiques, immobiles à regarder les français dans le blanc de leurs yeux, cela ne fonctionne pas.
J'ai pourtant bien essayé d'imposer mes volontés à tel ou tel français, rien qu'en le regardant, mais il n'a pas bougé, ou plutôt il a continué de se battre.

Enfin, le père Haspinger a déjà engagé une compagnie enemie. 30 morts chez les français, pas un seul chez nous, ça commence bien.



De mon côté, ma compagnie a traversé la Boni et, arrivé sur l'autre rive, j'ai ordonné une petite charge.
Il fallait croire que mes hommes voulaient se dégourdir les jambes, parce qu'au lieu de parcourir une lieue, nous nous sommes enfoncé de quatre lieues au milieu des lignes ennemies, il fallait voir la tête des français que nous rencontrions.
Maintenant, nous nous trouvons au milieu de plusieurs milliers de français, qui nous regardent un peu trop à mon goût.
Je crois que je me suis un peu trop avancé.

J'ai pu lancer mes assauts, Joseph aussi. Une compagnie de voltigeurs a été mise en déroute mais nos compagnies ont subi un déluge de feu et de fer, tant et si bien que nous nous avons été obligé de sonner la retraite.
Toutefois notre moral est bon, nous avons accomplis certains de nos objectifs, et puis nous avons bougé.
La compagnie de Joseph est partie à l'arrière pour effectuer quelques entrainements.
Le vide de son absence sera cependant bouché par l'arrivée de Joseph von Hormayr à la tête d'une cinquantaine de chasseurs à cheval.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Mar Mars 11, 2008 8:55 am

11 Mars 1813:

VICTOIRE!!!!
Nous avons repoussé les français, ils se sont replié, mais pas assez loin.
Maintenant, une nouvelle bataille s'est engagée, sur plusieurs centaines de lieues aux dires que j'ai reçu.
Il va falloir encore se battre, mais nous somme prêts à en découdre.
Dernière édition par Andreas Hofer le Mar Août 26, 2008 8:34 am, édité 1 fois.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Lun Avr 21, 2008 2:43 pm

21 Avril 1813:

L'ensemble du front est, comment pourrait-on le dire, droit, pas comme une ligne droite mais bien sur un axe continu.
Sur certains endroits, nous profitons d'avantages du terrain, mais, sur notre front cosaque, nous devons nous battre sur une grande plaine, arrosée par une rivière et bordée de quelques bois. Les cosaques semblent dans leur éléments et se lancent dans de grands galops.
Les montagnes du Tyrol me manquent un peu, mais nous nous battons avec toute notre énergie.
Nous avançons puis nous reculons, voilà un peu notre programme, quoique, là, il a changé: Nous avançons.

Le père Haspinger, s'est placé à mes côtés, en première ligne, a fait feu sur une compagnie (que l'on a laissé avec seulement 90 hommes valides, ils étaient coriaces).
Et voilà qu'une autre compagnie s'est avancée vers lui, comme ça, juste après qu'il ait déchargé ses fusils. Pas bête le commandant de ces français, ou plutôt prudent, c'est un sous-lieutenant, à ce que l'on m'a dit.
Enfin, il fait tirer ses hommes une première fois, 6 hommes ont été mortellement touchés. Joachim leur a dit alors: "Bon, on attend la deuxième et on descend."
Alors, stoïquement, les tyroliens, sous les ordres du capucins, ont attendus la deuxième salve, puis sont partis à l'arrière du front, le temps de soigner leur quelques blessés et faire venir quelques renforts.

Le front est plutôt calme pour nous, mais, il se peut que l'orage vienne.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Mer Avr 30, 2008 11:10 am

30 Avril 1813:

Je suis aux tentes, et je m'ennuie.
Je m'ennuie
Je m'ennuie
Je m'ennuie
Les Ménuires (c'est quoi ce terme?)

Bon, passons, Joseph von Hormayr n'arrête de se faire renvoyer aux tentes, à la moindre contrariété, il préfère abandonner, il n'est pas lâche mais simplement un peut trop imbu de sa personne.
Déjà quand nous nous battions dans le Tyrol il avait tendance à s'enfuir dès que les complications venaient.
Il croit être quelqu'un d'important, alors que c'est un homme comme tous les autres. Il serait bon qu'il cesse de penser à cela, c'est un bon militaire sans ce défaut.
La bataille où nous nous trouvons engagés se révèle plutôt ardue, chacun campe sur ses positions.
Il y a quelques semaines, nous avions tentés de contrôler les deux rives de la rivière voisine, et ça avait été un échec.
Après les français ont tenté le même plan, mais ils ont aussi échoués.
Nous avions alors profité de cet échec et de la remontée des troupes à notre gauche pour retenter l'expérience, et la réussir.
Maintenant la mine est à portée de nos fusils, les français s'y accrochent comme des poux.
Chaque pas nous coûte du sang, nous attaquons le bosquet, le buisson, le fossé... Nous nous disputons chaque bout de terrain.
Cette bataille sera certainement plus éprouvante que celle d'avant.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Mar Mai 27, 2008 12:19 pm

27 Mai 1813:

La bataille est rude, les hommes tombent comme des mouches. Nous avons affaire à un ennemi organisé, et pourtant nous TENONS ENCORE.
La fatigue semble avoir atteint les troupes. Et moi, je suis las, très las.
Mes hommes ont besoin de nouveauté, d'autre chose, il faut que l'on bouge.
Je n'ai pas de nouvelles de Joachim depuis longtemps, il serait actuellement sur le front, si cela pouvait se calmer, que je puisse le rejoindre.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Message par Andreas Hofer » Lun Juil 21, 2008 6:55 pm

21 Juillet:

La guerre continue de faire rage, mais a perdu en intensité, il me semble que de nombreuses manoeuvres ont été effectuées à l'arrière du front, tant du côté français que de celui des russes.
Enfin, nous avons des soucis plus importants à régler: on nous a dérobé notre or, l'or des cosaques.
Nous avons surpris celui qui s'en est emparé et rudement châtié, mais le remboursement s'en faire attendre trop longtemps, alors nous nous en sommes pris à tous le régiment.
Et maintenant, une enquête est en cours, qu'est-ce qui va en sortir? Je ne sais pas, mais, il ne sera pas dit que les Cosaques se sont laissé plumer.
"Für Gott, den Kaiser und das Vaterland"
Avatar de l’utilisateur
Andreas Hofer (Mat. 9938)
Major
Russe
 
Message(s) : 355
Inscription : Lun Août 06, 2007 3:56 pm
Localisation : Avec les Cosaques!!!!
fiche

Suivant

Retour vers Votre personnage

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron